EXCURSION AU CRATERE KERIÐ



A 18h, je décide de partir me balader en vélo. Oli vient de le réparer, c'est donc l'occasion idéale d'autant plus qu'il fait beau - pour une fois. Manuel me conseille d'aller au cratère volcanique Kerið, situé à 10 kilomètres de là.

Toujours partante pour découvrir de nouveaux coins, je monte en selle. Sur la première portion de 4 kilomètres, je ne croise presque pas de voitures. C'est le paradis ! Pendant les 6 kilomètres suivants, je suis sur une route nationale et la circulation est beaucoup plus dense. Condamnée à rouler sur la minuscule bande qui se trouve sur la droite de la route, je me fais régulièrement doubler par des 4x4 qui vont très vite. Ce n'est pas l'idéal, mais au moins la route est plutôt plate ! 





Autour du 6e kilomètre, je m'arrête car je pense m'être perdue - Manuel m'avait en effet dit que le cratère se trouvait à 6 km de la ferme - or aucun cratère n'est en vue. Je parviens à me localiser sur google maps et réalise que le cratère est beaucoup plus loin que prévu. Ce n'est pas grave, j'ai tout mon temps ! J'en profite pour faire une pause et me réhydrater, avec le sourire. 



Un peu après 19h, j'arrive ainsi au cratère. Je pose mon vélo et pars escalader la pente qui y mène. Une fois en haut, je suis époustouflée par le paysage. Au milieu de nulle part se trouve ce cratère, au fond duquel loge un lac. Le cratère est en partie ombragé mais on parvient tout de même à voir le contraste avec le reste du paysage. Impressionnant ! 

Je décide ensuite de descendre pour voir le lac de plus près. Encore une fois la photo ne rend pas très bien à cause de l'ombre, mais le paysage est incroyable. L'eau semble très pure et il n'y a pas un bruit. Un petit coin de paradis !

Avant de partir, je me prends en photo devant le lac pour immortaliser mon passage au cratère Kerið. 


Il est maintenant temps de rentrer. En 45 minutes, j'arrive à la ferme et un repas indien m'attend - préparé par Rebecca, notre fée du jour.  Affamée, je dévore les lentilles dal et les chapatis. Les filles reviennent d'une balade et nous décidons de regarder la vie rêvée de Walter Mitty - de Ben Stiller, à ne pas confondre avec l'ancienne version - qui a été tourné en partie en Islande. Pour la première fois depuis mon arrivée à la ferme, il n'y a pas de vacanciers ce soir. La ferme est donc très calme, et j'ai presque du mal à m'y faire car je m'étais habituée à l'agitation permanente.
Avec 20 kilomètres dans les jambes, je vais me coucher. Et rejoindre les bras de Morphée, avant de commencer une nouvelle journée à la ferme ! 

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

POURQUOI L'ISLANDE ?

JOUR 7 : ESCAPADE A LA PISCINE

BALADE PRES DU LAC