JOUR 3 : DÉCOUVERTES


11h. Petit smoothie pour commencer la journée, juste après le réveil ! Comme à son habitude, Hankur nous a concocté un smoothie toujours aussi atypique. Cette fois-ci, il me dévoile une partie de la composition : ananas, framboises, amandes. Je ne suis pas fan des amandes transformées en jus mais le smoothie est bon !


Ensuite, Manuel décide de passer aux fourneaux et cuisine des pancakes. Ou plutôt, des "crêpes / pancakes" car elles ont la forme de crêpes mais sont épaisses. Elles ont une autre spécificité : elles sont VEGAN ! Pas d'oeufs ni de lait. Pour graisser la poêle, il utilise même de l'huile de noix de coco. Normalement je n'apprécie pas la noix de coco mais le résultat est satisfaisant pour les crêpes. J'en déguste plusieurs avec le fameux skyr. Il faut croire que je ne peux plus me passer de ce fromage blanc islandais - d'un autre côté, je n'ai pas vraiment le choix, puisqu'il n'y a pas de yaourts au frigo.


Avec Manuel, nous discutons de nombreux sujets. Passionnés tous les deux par les randonnées, nous échangeons nos bons plans. Il me parle des spots en Roumanie, et d'une randonnée organisée en Suède dont il a entendu parler - Fjällräven Classic, un trek : https://www.youtube.com/watch?v=nToxEmok1pw
Cela me donne envie de visiter ce beau pays, et d'en apprendre plus sur leur culture. 

Nous parlons également de la mythologie nordique et de nourriture - nous regrettons le manque d'intérêt des islandais pour les bons desserts que l'on retrouve dans nos boulangeries respectives. Il me montre des spécialités de son pays, la Roumanie, qui ont l'air délicieuses ! Certaines se rapprochent de ce que j'ai pu goûter à Prague il y a quelques mois, et me font réaliser que les pâtisseries commencent à me manquer.




Après cette bonne pause, j'attaque le travail. Je nettoie les chambres du haut, fait une lessive, arrose les plantes...C'est alors que je tombe sur la Rosa et ses deux chatons, qui habitent au premier étage. Coup de foudre immédiat pour ces petits êtres. Ils commencent à peine à marcher, et leurs pas sont hésitants. La mère essaie de les encourager, mais les débuts ne sont jamais faciles. Je passe un peu de temps avec eux, avant de retourner à mes occupations.






Autour de 16h, je finis de travailler et pars faire une balade dans le coin avec Manuel. La ferme est proche d'un lac - qui s'apparente à une rivière, le courant est très fort. Nous marchons dans la mousse, ce qui est très agréable. Le ciel est partiellement dégagé, contrairement à la veille - encore une fois, je vois à quel point le temps est changeant - et il y a une légère brise. Nous pouvons encore apercevoir la ferme au loin.






Il m'explique que tous les alentours étaient encore enneigés il y a deux semaines à peine, et que la neige a fondu en moins d'un jour ! On pouvait voir des morceaux de neige flotter sur le lac et se diriger vers Selfoss. C'était impressionnant selon sa description. 

Le coin est très calme, mis à part quelques fermes et summer houses il n'y a personne dans les parages. Seule, face à la nature, je contemple ce que la planète offre à mes yeux.




Près du lac, nous jouons un peu avec l'un des chiens, Bói- qui signifie bandit en islandais, le nom est bien trouvé. Il est très fougueux et va chercher les morceaux de bois qu'on lui lance à la vitesse de la lumière ! Emma, l'autre chien, essaie d'être plus rapide que Bói mais elle manque encore d'endurance. Elle n'a que six mois, et n'est pas aussi forte que le bandit. Comprenant qu'elle n'y arrivera pas aujourd'hui, elle se rabat sur un petit os qu'elle a trouvé. 
Après la balade, nous rentrons et dégustons une soupe à la tomate que Conrad a préparée avec du riz. Nous parlons de l'Islande puis de l'Australie, dont est originaire Conrad. Il nous explique que la plupart des animaux sont mortels là-bas, entre les serpents, les méduses invisibles à l'oeil nu, les requins et autres animaux tout aussi sympathiques Tous les trois, nous sommes bien contents d'être en Islande. 

C'est la fin d'une nouvelle journée à la ferme, il est temps de retrouver les bras de Morphée, ou plutôt Nótt, la déesse nordique qui s'en rapproche le plus. 



Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

POURQUOI L'ISLANDE ?

JOUR 7 : ESCAPADE A LA PISCINE

BALADE PRES DU LAC