NOUVELLES RENCONTRES, MADE IN USA


Tout d'abord, Elise - la nouvelle volontaire - arrivée tout droit d'Atlanta. Récemment diplômée en entrepreneuriat, elle a déjà travaillé dans de nombreuses fermes aux quatre coins du monde : Inde, Ghana, ou encore Thaïlande pour ne citer que quelques pays. Désormais, elle voyage en Europe et en Asie pour trouver des idées de recettes et faire de nouvelles rencontres, avant d'ouvrir sa boulangerie à Atlanta. A la fin du mois, elle va ainsi s'envoler pour la France, puis elle ira en Roumanie, en Inde... Les prochains mois seront intenses ! 
Elle a également pour projet de faire un album avec un ami à elle, et ils vont bientôt enregistrer leur EP. Elle me fait écouter des chansons qui se rapprochent de son style, et j'aime beaucoup. J'ai hâte qu'elle nous chante des chansons !


Puis je rencontre un couple d'autrichiens venus en vacances ici. Ils sont originaires de Salzburg, et je me rappelle y être allée quand j'avais dix ans. J'échange avec eux pendant le repas, et me renseigne davantage sur leur pays. Ils me disent qu'ils trouvent la capitale - Vienne - trop grande pour eux mais agréable pour les étudiants. Tout comme Innsbruck, une autre ville du pays. Nous sommes nostalgiques des Alpes, et de la nourriture d'Europe occidentale. L'autrichienne m'avoue avoir essayé de faire des croissants, mais m'explique que le résultat n'avait pas été concluant. Dommage ! 


Egalement, je discute encore un peu avec les trois singapouriennes, qui passent leur deuxième nuit ici. Aujourd'hui, elles sont allées à une source d'eau chaude naturelle non loin d'ici mais elles nous disent que le temps était catastrophique. L'une d'entre elles s'est baignée, et elle a très vite déchanté quand elle est sortie de l'eau et qu'il pleuvait - sans oublier le vent ; que serait l'Islande sans ses rafales ? Pendant le repas, elles ne se mélangent pas trop au reste du groupe et discutent entre elles, en mangeant leurs nouilles. On ne peut pas leur en vouloir, elles sont ici en vacances en bande de filles !

Enfin, je rencontre deux américaines qui louent une chambre pour la nuit - ces américains sont décidément de partout, un couple venait de partir le matin même. Ouvertes à la discussion, les autres volontaires et moi-même discutons longtemps avec elle - jusqu'à minuit, alors qu'elles sont arrivées vers 17h. Ce sont deux soeurs originaires du Colorado, âgées de 21 et 25 ans. Elles ont toutes les deux le goût du voyage : L'aînée a beaucoup voyagé par le passé, et est notamment allée au Pérou - un pays que je veux absolument visiter. Sa soeur, elle, va partir vivre 6 mois en Inde à partir d'août dans le cadre d'un échange universitaire. Elle fait des études en anthropologie, et ayant déjà suivi des cours d'introduction à ce domaine, je lui parle d'un anthropologue français célèbre, Marcel Mauss. Elle le connaît très bien, et a lu son livre sur le don. Nous en parlons quelques instants, je suis contente d'approfondir le sujet !

Avec les américaines, nous échangeons sur des sujets très différents : la famille, les séries, la nourriture, l'Islande, les voyages, le travail... La discussion se noue facilement, et nous passons de bons moments. Nous éclatons de rire lorsque l'une d'entre elles prononce mal le nom d'Hankur et dit hooker - qui signifie prostituée en anglais.

Un fait me marque : les Américains disent d'abord de quel Etat ils sont originaires, puis leur ville et le pays. Comme si tout le monde connaissait les Etats ! Puisqu'Atlanta est en Géorgie, j'ai ainsi cru pendant quelques instants qu'elle venait du pays - la Géorgie - qui se trouve en Europe centrale. Ce n'est pas la même chose...

Je suis également étonnée de voir que les Américains sont EXTREMEMENT sociables. Qu'ils rencontrent des concitoyens ou des étrangers, ils ont ce côté "I don't know you but let's be best friends" que je trouve amusant. Et bien sûr, chose que je trouve également drôle, pour eux tout est "amazing", "unbelievable" et "so great". J'avais déjà rencontré des américains par le passé donc je me rappelais qu'ils étaient souvent très étonnés par tout ce qu'ils voyaient - mais cela me fait tout de même un petit choc

Quoi qu'il en soit nous passons une excellente soirée, et les deux américaines vont sûrement rester une deuxième nuit ici car elles s'y plaisent bien. On en profitera sûrement pour regarder la vie rêvée de Walter Mitty, film tourné en partie en Islande !

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

POURQUOI L'ISLANDE ?

JOUR 7 : ESCAPADE A LA PISCINE

BALADE PRES DU LAC